Site Loader

Une chaîne de moto mal entretenue ne fera pas long feu. Cet élément de transmission a besoin d’un graissage régulier. Cela joue sur sa durabilité, mais également sur le bon fonctionnement de deux-roues. Graisser cette pièce reste un entretien de routine à la portée de tous les motards.

Respecter la fréquence de graissage de la moto

La fréquence de graissage est à choisir en fonction de l’utilisation de la moto. Par temps sec, cet entretien devrait être fait tous les 500 kilomètres. A la rigueur, un graissage tous les 1000 kilomètres est encore tolérable. L’accumulation de poussière va rendre le reste de graisse très abrasive. Pendant l’été, il est primordial de graisser systématiquement la chaîne de moto après avoir conduit sous la pluie. L’eau emporte toute la lubrification de cette pièce de transmission en quelques minutes seulement. Il faut remplacer la graisse dès le lendemain. Continuer à conduire une moto sans lubrifiant au niveau de la transmission aura des conséquences sur le très court terme. La rouille va avoir raison sur la chaîne en quelques semaines.

La méthode pour graisser l’organe de transmission d’un deux-roues

Autant dire que le graissage n’est pas à faire sur l’ensemble de la chaîne de moto. Une partie bénéficie d’une lubrification automatique. Le reste a tout de même besoin de lubrification manuelle. Concrètement, il va falloir commencer par le nettoyage de ce qui reste du dernier graissage. L’utilisation d’un dégraissant peut être utile pour enlever la crasse abrasive. Le pétrole sans odeur ou le gasoil devrait aller. Ensuite, il faut tourner le pneu et mettre le nouveau lubrifiant à l’aide d’un pinceau. Cependant, il est fortement recommandé d’utiliser un produit en bombe aérosol. Ce lubrificateur est à appliquer à 4 ou 5 cm de l’organe de transmission. Il faut veiller à ce que la chaîne soit recouverte sur toute la largeur.

Post Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *